VISUEL DATA
Dossier
Agriculture Agriculture & Alimentation
Climat, Air & Energie
risques industriels Risques industriels

L'Impératif de sobriété dans un monde connecté : notre position sur les Data Centers

Publié le 6 mars 2024

Le numérique comme les autres secteurs émetteurs de Gaz à Effet de Serre doit agir sur le volet de la sobriété.

Face à l’émergence de ces data centers dans notre région et aux risques qu’ils posent pour l’environnement, FNE Ile-de-France a décidé de rassembler différents experts du sujet lors d’un événement le 13 novembre à l’Académie du Climat. Cet événement a notamment été l’occasion pour nos intervenants de présenter la situation actuelle des data centers en Ile-de-France, les perspectives pour les années à venir ainsi que les risques qu’ils représentent mais également des pistes pour appréhender leur croissance rapide dans notre région. Découvrez dans cette note de position pourquoi nous estimons que la région Ile-de-France doit s’axer sur la sobriété face à la quantité de data centers sur son territoire.

Qu’est-ce qu’un Data Center ?

Un Data Center est un bâtiment sécurisé contre l’intrusion et les risques naturels et technologiques, abritant différents équipements électroniques (routeurs, commutateurs, ordinateurs, équipements réseaux et télécommunications, serveurs, des contrôleurs d’interface réseau, baies de stockage ou disques durs), des ordinateurs, des équipements de télécommunications. Il sert à traiter, organiser, sécuriser, et conserver des données informatiques.

D’autre part, ils sont dotés de systèmes de distribution du courant électrique, de dispositifs de sécurité et de contrôle de l’environnement (climatisation).

LA CONSOMMATION ÉLECTRIQUE DE L’ILE-DE-FRANCE VA PRESQUE DOUBLER D’ICI 2040, ESSENTIELLEMENT DU FAIT DE L’IMPLANTATION DES DATA CENTERS.

L’Ile-de-France, une zone dense en data centers

  • Il existe environ 170 data centers en Ile-de-France allant d’une surface qui va de 200 m2 (Cogent au sud de Paris) à 66000 m2 (TeleHouse 3 à l’ouest de Paris), soit un peu plus du tiers référencé sur tout le territoire français.
  • La région Île-de-France est l’une des plus attractives d’Europe pour l’accueil des data centers, au 4ème rang européen, derrière Londres, Francfort et Amsterdam, et devant Madrid (Des chiffres qui évoluent très vite). 
DATA CENTERS EN IDF
Source : Répartition des Data Centers en Ile-de-France - Institut Paris Région.

Globalement, de nombreux motifs plaident pour un renforcement de la position de l’Île-de-France sur le marché européen des data centers. Dans un rapport de 2021, le leader international des data centers de colocation Equinix identifie Paris au sein du marché européen, comme le « centre métropolitain qui connaît la croissance la plus rapide et un important écosystème pour les secteurs du transport, de l’énergie et des services publics ». Les raisons principales :

  • Des réseaux de transports divers et nombreux,
  • Des politiques publiques nationales et locales volontaristes,
  • Un maillage électrique fiable,
  • Un réseau dense de sous-traitants,
  • Une bonne qualité de sécurité informatique.

L’impact environnemental

L’écosystème numérique serait responsable de 2 % à 4 % des émissions de gaz à effet de serre mondiales. En 2040, cela pourrait représenter 7%, bien plus que les émissions prévues de carbone du transport aérien, 4.2%.

Aujourd’hui, plus de la moitié de la population mondiale est connectée. Avec les développements démographiques, économiques et techniques, cette proportion d’utilisateurs, souvent addictifs aux multiples sollicitations numériques générées par les GAFAM principalement, devrait inéluctablement augmenter.

Pour autant, la multiplication des constructions de data centers sous leur forme actuelle, est-elle tenable et compatible avec l’objectif de la neutralité carbone en 2050 ?

Les préconisations de FNE Ile-de-France à propos de l’implantation de data centers en Ile-de-France

  1. A l’aide de matériaux recyclables, construire les data centers avec des normes architecturales de qualité, sur des surfaces industrielles ou résidentielles déjà bétonnées pour éviter les effets négatifs sur la biodiversité, éviter de perturber les écosystèmes et la dégradation des ressources en eau.
  2. Alimenter ces centres de données avec des énergies renouvelables : l’éolien, l’hydraulique ou le photovoltaïque. Les GAFA (sauf Amazon), font déjà tourner les leurs à 100% aux énergies renouvelables. Ils sont conçus avec en prenant en compte la gestion de l’eau et de l’énergie ou la faible production de CO2 dès leur conception. On les appelle les “Green Data Centers”. En complément, ils utilisent des technologies à faible consommation d’énergie et/ou des EnR comme énergie, et qui réduisent donc au mieux leur impact sur l’environnement. Enfin, investir dans des contrats d’achat d’énergie renouvelable peut garantir une utilisation de sources d’énergie propres.
  3. Récupérer et réutiliser la très forte quantité de chaleur émise. L’idée est de tirer parti au maximum des calories émises par les machines pour la valoriser et ainsi en faire de véritables chauffages urbains. 2 exemples : OVH chauffe ses locaux à Roubaix uniquement via la récupération de chaleur de ses data centers. Et le parc d’activités du Val d’Europe en Ile de France alimente son réseau de chauffage urbain grâce à un data center situé non loin.
  4. Il a été démontré que 77% des serveurs des data centers sont suréquipés (étude Control Up), que des appareils électroniques tournent quelquefois à vide**. Il serait souhaitable que des contrôles extérieurs réalisés par un organisme indépendant, puissent avoir lieu,
  5. Réutiliser et recycler obligatoirement les équipements obsolètes ou défectueux.
  6. Conditionner aux aides de l’État et des collectivités locales, la construction de data centers « vertueux »,
  7. Une grande partie de la population ignore, ou ne veut pas connaitre, les conséquences d’une utilisation déraisonnable de l’internet. Par des campagnes d’informations, les pouvoirs publics doivent sensibiliser et éduquer dès l’école, les populations sur des bonnes pratiques digitales.
  8. Des masses considérables de données stockées en data centers, ne sont jamais utilisées, et donc inutiles (mails, archives, etc …). En revanche, elles sont souvent exploitées à des fins commerciales, et cela participe donc aux consommations d’énergies considérables de ces data centers. Il y aurait donc lieu d’encadrer cette pratique afin que le prix du service tienne compte du coût environnemental.

*En 2019, Microsoft et Naval Group ont inauguré un programme expérimental consistant à immerger en mer des datacenters. Une infrastructure compilant plus 864 serveurs a ainsi été plongée sous 35 mètres de fond au large des îles Orcades, au nord de l’Écosse. L’objectif étant maintenant d’étudier le cycle de vie des serveurs, puis de créer une installation plus grande.

**Facebook a adopté un système (Autoscale) qui réduit le nombre de serveurs allumés pendant les heures creuses. Economie : 15%.

Approfondir sur le sujet : 

  • L’Union européenne souhaite que les data centers soient neutres en carbone d’ici 2030 malgré la croissance prévue en matière de consommation énergétique : devrait augmenter de 28 % d’ici 2030. Un Code de Conduite Européen sur les Data centers a été publié, il partage toutes les bonnes pratiques en vue de verdir ces infrastructures et tendre vers l’efficacité énergétique.

 

texte

Fêtons ensemble les 50 ans de FNE Ile-de-France 
le mardi 14 mai 2024 à l’Académie du climat, Paris 4e  
👉 Cliquez ici pour vous inscrire 👈

texte

Pour aller plus loin

manifestation agribio
Actualité
Agriculture Agriculture & Alimentation

L'agriculture a besoin de la nature : notre position sur la crise actuelle

Publié le 2 février 2024
Réconcilier protection de l’environnement et agriculture Les récentes déclarations du…
manifestation agribio
Dossier
Agriculture Agriculture & Alimentation

L'agriculture a besoin de la nature : notre position sur la crise actuelle

Publié le 2 février 2024
Réconcilier protection de l’environnement et agriculture Les récentes déclarations du gouvernement visant à annuler un grand nombre de…
agri
Actualité
Agriculture Agriculture & Alimentation

Retour sur notre évènement "agriculture, alimentation et santé" du 20 novembre

Publié le 29 novembre 2023
FNE Paris et FNE Ile de France ont organisé leur événement “Agriculture, Alimentation et Santé”…
image
Actualité
Agriculture Agriculture & Alimentation

Projet de pacte et de loi d’orientation et d’avenir agricoles: qu'en penser ?

Publié le 10 novembre 2023
Cet article est issu de la 200ème édition de notre Magazine Liaison, que vous pouvez retrouver…