En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies

Contactez-nous
RSS
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

La mauvaise qualité de l’air est responsable, selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (avril 2017), de 55 130 décès prématurés par an en France, soit environ 11 000 dans notre région.

Une étude, parue en octobre 2017 dans le journal médical The Lancet, indique qu’un décès sur six dans le monde entier est lié à la pollution des milieux naturels (air, eau, sols...), mais que c’est la contamination de l’air qui est de loin en tête.

Les cartes et les données sur la qualité de l’air élaborées par Airparif sont suffisamment parlantes pour montrer que les Franciliens habitant à proximité de nos axes routiers et du cœur de notre agglomération sont continuellement soumis à un air de mauvaise qualité.

 

HÉRITÉS DU PASSÉ INDUSTRIEL EN SEINE-SAINT-DENIS

La Seine-Saint-Denis porte les traces profondes d’une mise en exploitation intense et durable, commencée dans la première moitié du XIX e siècle, époque qui n’avait, bien sûr, instauré aucune prescription en matière de protection de l’environnement. Malgré l’évolution des réglementations, la reconquête de ces sites reste encore souvent éloignée d’une prise en compte réelle de l’environnement et de l’impact sur la santé des riverains qui lui est associé ; seules les associations interviennent au côté des habitants pour pallier des lacunes résultant de choix privilégiant toujours le volet économique des projets.

Go to top
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com