En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies

BIODIVERSITÉ

L’ANCA Sentinelle de la nature
______

L’ANCA (Association naturaliste des coteaux d’Avron) est une association d’étude et de protection de la nature. Elle a pour objets l’étude, l’inventaire, la sauvegarde, la gestion et la mise en valeur pédagogique des richesses naturelles, floristiques et faunistiques de l’Est parisien.

Pour Sylvie van den Brink, présidente de l’ANCA, cet engagement qui s’appuie en majeure partie sur le bénévolat et l’implication de toute l’association, « est une affaire de passion, on défend bien ce que l’on aime ». En concurrence ou en complémentarité des bureaux d’études mandatés par les porteurs de projets et les aménageurs, l’association apporte une connaissance beaucoup plus fine du terrain permettant l’amélioration des schémas proposés. L’ANCA se retrouve ainsi souvent sur la totalité de la chaine de décision liée aux études d’impact, depuis la réalisation d’inventaires de terrain, jusqu’à la mesure des incidences des plans, projets ou programmes. L’expertise de l’association sur les règlements locaux d’urbanisme, ou plans supra communaux tels que le Schéma directeur de la Région Ile-de-France ou SRCE (Schéma régional de cohérence écologique) associée aux compétences naturalistes assure une autorité indiscutable pour la préservation des espaces naturels sur l’Est Parisien et la qualité d’une urbanisation toujours tentée par l’étalement urbain.

Une expertise transversale nécessaire sur les projets urbains

Si les compétences et l’expertise de l’association reposent sur une parfaite connaissance des milieux naturels et de la biodiversité, en particulier grâce aux formations naturalistes de ses bénévoles et salariés, l’impact de l’association sur la mise en œuvre des projets d’aménagement en Seine-Saint-Denis est reconnu et s’impose aussi bien sur les grands projets du territoire tels les SAGE (Schéma d’aménagement et de gestion des eaux), Marne Confluence et Croult Enghien Vieille Mer, les projets de transport du Grand Paris et leur impact sur les eaux souterraines et les espaces naturels concernés et les Plans locaux d’urbanisme. Sur les territoires de la petite couronne parisienne, plutôt carencés en espaces verts, le rôle de l’ANCA est essentiel pour le savoir-faire apporté aux associations de protection de l’environnement de Seine-Saint-Denis.

Un rôle pédagogique

La veille règlementaire intégrée en particulier dans la préservation de la Trame Verte et Bleue identifiée au SRCE, se traduit par des actions de pédagogie auprès des collectivités et favorisent prise en compte et acceptation des contraintes environnementales dès la réflexion des projets. Par ailleurs, en complément de son agrément pour la protection de l’environnement, l’agrément jeunesse et éducation populaire permet aussi à l’ANCA d’assurer un rôle pédagogique et de formation auprès du grand public et dans le cadre d’animations scolaires.

Francis REDON
Président d’Environnement 93

900 1ZNIEFF et crapaud calamite

Parmi les amphibiens et reptiles à enjeu en Seine-Saint-Denis, le crapaud calamite est une espèce à « enjeu prioritaire » ; c’est dans le cadre de la mise à jour en continu de l’inventaire des zones naturelles d'intérêt écologique faunistique et floristique (ZNIEFF) en Ile-de-France finalisé en 2016, que l’ANCA a proposé l’extension de la ZNIEFF des « Prairies humides du Fort de Noisy » qui est l’un des deux sites de reproduction de cette espèce dans le département.

Cette extension sur le stade Huvier de Noisy-le-Sec a été validée par le Conseil scientifique régional du patrimoine naturel d’Ile-de-France, dans sa réunion du 25 janvier 2018.
Les inventaires ZNIEFF sont un des éléments majeurs de la politique de protection de la nature ; ils doivent être consultés dans le cadre des projets d’aménagement du territoire tels que les documents d’urbanisme, la création d’espaces protégés, les schémas départementaux de carrière.

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter