En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies

CLIMAT
Un nouveau collectif Alternatives en vallée de Seine
______

Une vingtaine d’associations se sont regroupées au sein du collectif Alternatives en Vallée de Seine. Premier objectif, faire des propositions et participer activement à l’élaboration du futur Plan climat de la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (GPS&O).

liaison183 photo collectif VSeineLe climat, on en parle beaucoup mais comment agir ?

L’élaboration du Plan climat de la communauté urbaine (PCAET : Plan climat air eau territorial) a été le déclic pour les associations en vallée de Seine. « On ne pouvait pas se contenter d’un PCAET passe-partout, qu’on fait parce qu’il est obligatoire et qui n’est qu’une compilation de bonnes intentions qui ne seront jamais mises en œuvre ».

A l’issue de plusieurs réunions de travail, un total de 87 propositions pour le climat a été compilé. Mais l’objectif du collectif n’est pas simplement de transmettre ces propositions à la communauté urbaine GPS&O. Son ambition est aussi d’impliquer la population à l’élaboration du PCAET. Pour cela, un sondage a été mis en ligne : il s’agit pour les habitants de s’approprier les mesures proposées par le collectif et de choisir celles qui leur paraissent les plus pertinentes.

Parmi les mesures proposées, on retrouve notamment l’arrêt de la cimenterie Calcia, la sanctuarisation des forêts, la végétalisation des villes pour limiter les îlots de chaleur, la valorisation des bords de Seine avec, notamment la mise en place d’une piste cyclable en continu ou encore la mise en place de cuisines intercommunales pour alimenter les cantines avec davantage de produits locaux et bios.  

Le collectif demande aussi que les aménageurs publics ou privés appliquent la volonté de l’État pour un Urbanisme favorable à la santé (UFS) avec la participation des habitants et des associations en amont des projets.

PCAET ou PLUI ?

En juin, le collectif avait reçu officiellement une invitation à participer au plan climat. Mais, durant l’été, le responsable du PCAET a quitté GPS&O « pour un territoire plus en phase avec son engagement pour le climat » ! Pour la communauté urbaine, c’est le PLUi (Plan local d’urbanisme intercommunal) qui a toujours été la priorité. Il prévoit pour les projets d'aménagement déjà actés l’artificialisation de 700 ha de terres agricoles et de 84 ha de forêts d'ici 2030.

Cette artificialisation intensive va à l’encontre de l’autonomie alimentaire de l’Ile-de-France et d’une lutte efficace contre le réchauffement climatique.

 

Françoise MEZZADRI,  Margaux DELABIE, Jean-Pierre GRENIER
Porte-paroles du collectif 

Pour en savoir plus

contact@alternatives-en-vallee-de-seine.org

alternatives-en-vallee-de-seine.org/lecollectif/

https://fr-fr.facebook.com/alternativesenvalleedeseine

Les associations du collectif

Adiv Environnement, ASAEECC « Votre vie à Carrières », ATTAC 78 Nord, AVL3C, Vexin Zone 109, Bien Vivre à L’Hautil, Bien Vivre à Vernouillet, CAPESA, Construisons Ensemble un Andrésy Solidaire, C.O.P.R.A 184, CCVSV Collectif pour la circulation en Val de Seine et Vexin, Déchargeons La Plaine, DEFSIT, Le Champ des Poissybles, Le collectif Linky 78, Les Ecolibris – Rive Gauche, Les gens du Partage, Mantois en Transition, Non au Pont d’Achères, Préservons Pissefontaine, Rives De Seine Nature-Environnement, Stop CETA, Triel Environnement, Villennes Initiatives & Expressions  Vivons notre Ville, Poissy.

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter