En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies

Contactez-nousRSSSuivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur Twitter

Les dimensions de l’événement JO Paris 2024 et ses conséquences sur la région Ile-de-France incitent FNE Ile-de-France à s'en préoccuper. Ces dimensions sont spatiales (5 départements franciliens concernés), temporelles (7 ans et demi de préparation), financières (6 milliards d'euros et probablement davantage), environnementales (37 sites concernés tant à Paris qu'en périphérie), touristiques (influence sur la saison 2024), sécuritaires (des millions de visiteurs attendus).

Lire l'avis de FNE Ile-de-France sur les JO à Paris en 2024

 

Notre avis ne sera pas défavorable pour ce nouveau plan mais donnera lieu à de fortes réserves liées à des manques incompréhensibles de prise en compte de facteurs environnementaux primordiaux.

Lire l'avis de France Nature Environnement Ile-de-France

L’objectif principal de la révision du PLU de Gonesse est de rendre constructible 300 hectares du Triangle de Gonesse, actuellement classés agricoles, pour permettre la réalisation du projet de centre commercial et de loisirs EuropaCity entouré d’un centre d’affaire équivalent en nombre de mètres carrés de bureaux au quart de la Défense. De tels projets ont au moins une forte dimension régionale. C’est pourquoi FNE Ile-de-France souhaite exprimer un avis lors de cette enquête publique.

Lire l'avis de France Nature Environnement Ile-de-France

France Nature Environnement Ile de France (FNE Ile-de-France), fédération régionale des associations franciliennes de protection de la nature et de l’environnement, rappelle que la forêt de Fontainebleau est un lieu historique de la protection de la nature avec la création en 1853 des premières réserves artistiques en France.

Il s'agit d'une forêt unique tant par sa composition géologique et forestière que par sa diversité floristique et faunistique reconnue à l'échelon international.

 

Lire l'avis de FNE Ile-de-France sur l'enquête publique

Les études justifiant le projet CDGX et sa comparaison avec d’autres projets ou réalisations tablent sur une croissance continue du transport aérien. Le flux annuel de voyageurs aériens qui était de 65M en 2015atteindrait 80M en 2025.

Les nuisances dues au transport aérien (bruit et pollution chimique) subies par la population francilienne, eten premier lieu celle qui est proche des aéroports, atteignent un niveau difficilement supportable. L’amélioration des liaisons entre la capitale et ses aéroports ne doit pas avoir pour but l’augmentation du flux de voyageurs aériens mais d’obtenir pour ceux-ci un meilleur confort et un report sur les transports en commun. Et nous rappelons ici l’exigence des associations de protection de l’environnement d’obtenir un couvre-feu de 8h consécutives, dans le respect des directives de l’union européenne en ce qui concerne la santé de la population.

Lire l'avis complet de FNE Ile-de-France

FNE Ile-de-France a émis un avis défavorable à la déclaration d’utilité publique de la ligne 18 du réseau de transport public du Grand Paris. Pour l’union régionale, l’utilité publique du projet de liaison entre l’aéroport d’Orly et les territoires de Saint-Quentin-en-Yvelines et de Versailles n’est pas démontrée, et la priorité absolue reste l’entretien et la modernisation du réseau existant. Les associations ont depuis longtemps fait valoir que la ligne 18 constituerait un puissant vecteur d'urbanisation, menaçant à terme la vocation agricole du plateau de Saclay 

Lire l’avis complet de FNE Ile-de-France 

Consulter la page de COLOS et les avis des associations du plateau de Saclay

Go to top
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com