En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies

Contactez-nous
RSS
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE
Défendre les bienfaits des espaces verts publics en ville
______

Après sept mois d’actions du collectif Cœur de plateau, il est apparu nécessaire de se regrouper avec les nombreuses villes franciliennes touchées par ces problématiques. En juillet 2017, la Coordination de préservation des espaces verts et publics d’Île-de-France (CEVE) a été créée par l’association des Murs à pêches de Montreuil, Patrimoine et Environnement, à Romainville, Bagnolet en vert, Bondy Écologie et des associations de Gentilly.

Son objectif : convaincre élus et citoyens de la nécessité de préserver et de développer les espaces verts et publics en zone urbaine dense pour des raisons de santé publique, de climat urbain, de mixité sociale et générationnelle, de biodiversité, de cycle de l’eau en ville, d’accès à la nature, etc. Comme de nombreuses villes dans le monde, nos villes de banlieue se doivent d’être résilientes et agréables à vivre pour tous, d’autant plus face à de fortes pollutions.

La CEVE est pour une programmation urbaine citoyenne et harmonieuse du territoire préservant partout les espaces de pleine terre. Pour construire toujours plus de logements, beaucoup de villes rognent leurs espaces verts ou publics au profit des promoteurs plutôt que de développer ces biens communs.

La CEVE entend continuer son développement, faire avancer le débat sur ces enjeux sociétaux et réconcilier l’humain et la nature !

 GENTILLY : une première étape à confirmer

Page 19 Image 63La municipalité de Gentilly a inscrit un îlot de 5 147 m2 lui appartenant à 87 % au concours « Inventons la métropole » pour réaliser un projet immobilier sur la totalité de ce terrain.

Cet espace, situé dans le quartier du Plateau, est constitué de 2 000 m² d’espaces verts publics et de jardins de pavillons encore existants. Situé sur la trame verte régionale, il est le seul îlot de fraîcheur public du quartier. Alors même que les surfaces de logements vides (13 %) et de bureaux vacants y sont importantes – 13 000 m2 –, pourquoi bétonner les trop rares espaces verts et publics ?

Or, alors que des lauréats ont été désignés sur 51 sites, la ville de Gentilly a proposé et obtenu que l’appel à projet soit déclaré infructueux sur le site qu’elle avait proposé au concours « Inventons la métropole ».

Le collectif Coeur de Plateau se félicite de cette décision. Situé à côté de la station Gentilly du RER B, ce site est accessible aux habitants de la métropole. Avec plus de 38 % de pleine terre végétalisée sur un des coteaux bien orienté de la vallée de la Bièvres, il a vocation à mettre à la disposition des urbains les aménités et les services éco-systémiques que les « coins de nature » offrent gracieusement.

La préservation de ce site, à la rencontre de la vallée de la Bièvre et de Paris, est d’intérêt métropolitain. Elle doit être portée dans le Schéma de cohérence territorial en cours d’élaboration. Le collectif Cœur de Plateau devra continuer à être vigilant.

Voir Liaison n°176 : les citoyens se mobilisent pour un îlot de verdure.
©Collectif CEVE

                                                                                                                                     

Le 10 septembre, la fête inaugurale de la CEVE s’est déroulée à Gentilly en présence d'experts : Espaces verts et Biens communs (Ginette Lemaître), Naturalité et Aménités environnementales, Val-de-Marne Environnement (Christian Collin), Biodiversité et Sciences participatives (ex. des chiroptères : Catherine Mann/Azimut 230 et des abeilles sauvages Dan Failler/Les Butineurs du val de Bièvre), Urbanisation et Santé publique (Albert Lévy), Urbanisation et Réchauffement climatique (Alain Mazaud), Prospective urbaine et Égalité des territoires (Damien Deville).

Ont rejoint la CEVE depuis :
- Environnement 92 et ses cinquante associations Les Jardins des vertus (Aubervilliers)
- Trois collectifs de défense (Le Haut Goulet et Square François-Truffaut (Noisy-le-Sec) et Parc de la Courneuve-Georges-Valbon)
- Environnement 92 et ses cinquante associations
- Pantin Patrimoine
- Spoutnik (Romainville).

Le collectif Cœur de plateau de Gentilly
Coordination CEVE Ile-de-France

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter
Go to top
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com