En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies

Contactez-nousRSSSuivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur Twitter
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Maurepas, Galluis, Montfort l’Amaury, Méré, Jouars-Pontchartarin,… Marc Rémond, Président de FNE Yvelines m’a fait visité le « cœur » des Yvelines le 26 Avril dernier, montrant ainsi sa connaissance de cette partie du territoire yvelinois avec des problématiques existantes sur tout le département, son attachement au patrimoine naturel et historique qui particularise cet environnement de vie qu’il reconnaît « privilégié ». Portrait.

marc remondMarc Rémond est certes président de FNE Yvelines, la toute jeune fédération des Yvelines créée en octobre 2016, mais il œuvre de longue date pour la préservation de l’environnement yvelinois. Depuis 1991 avec l’association de défense de son village « La sauvegarde des Mesnuls ». Très vite, il comprend que la logique d’intervention pour la défense de l’environnement doit nécessairement s’étendre au-delà d’un périmètre strictement délimité. Ainsi est créé JADE qui regroupait à sa création 10 associations locales et qui en compte 16 aujourd’hui. Être indifférent aux problèmes environnementaux des autres en ne regardant que les siens, voilà une idée bien saugrenue pour le Président de la fédération des Yvelines. C’est cette conscience de transversalité et cette envie de mutualiser les efforts qui animent les faits et gestes de Marc, comme s’il savait parfaitement que « le cerisier qui fleurit en hiver est un imbécile » !

Travailler avec tout le monde, c’est bien là sa tâche principale en tant que Président : savoir réunir tous les acteurs pour que toujours prime le bien commun, que Cadeb, UAPNR, Sauvons les Yvelines, JADE et ADIV Environnement travaillent ensemble pour tenter de remporter toutes les batailles de préservation de l’environnement yvelinois et au-delà si besoin.

À ce sujet, il aime rappeler ce combat pour la modification du projet « Poste Bagot » dans les Yvelines : RTE avait dû modifier le projet initial prévoyant 4 transformateurs électriques qui n’auraient pas manqué de polluer le paysage. Les actions sur le terrain et en justice avaient fait avorter ce chantier. Grâce à la pugnacité de JADE, RTE adapta le projet, devenu « Poste Yvelines » entre temps. Aujourd’hui, le fournisseur d’électricité peut présenter cette réalisation comme un exemple de son savoir-faire. Ecouter les doléances des défenseurs de l’environnement peut avoir du bon…et jouer gagnant-gagnant !

Ses préoccupations actuelles sont ; le trafic routier en augmentation régulière notamment de poids lourds qui passent n’importe où, le développement d’un urbanisme débridé qui ne tient pas compte de l’existant et de l’harmonie qui s’en dégageait, du non respect des textes par des particuliers ou de collectivités aggravé par l’apparente passivité de certains élus et de l’administration. Pour résumer, l’« abandon » de ce type de territoire par le pouvoir central.

En me quittant, Marc a fait part de sa volonté de rencontrer qui des hérissons de FNE Ile-de-France voudra bien s’aventurer dans cette partie de la grande couronne où les champs de colza, au printemps, sont monnaie courante. Se rencontrer pour échanger, se rencontrer pour transmettre sa passion du territoire, car selon lui on ne défend bien que ce que l’on connait et que l’on aime ; voilà une proposition qui ne peut être refusée !

▶️ Twitter de FNE Yvelines: https://twitter.com/FNEYvelines

Pierre GIAMBULLUCA
FNE Ile-de-France

Go to top
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com