En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies

Contactez-nousRSSSuivez-nous sur FacebookSuivez-nous sur Twitter
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Je suis allé à la rencontre de Francis Redon, Président d’Environnement 93 le 20 Avril dernier. S’impliquer sur tous les sujets environnementaux du territoire Séquano-dyonisien est son lot quotidien. Aller à la rencontre des acteurs locaux de protection de l’environnement de son département est essentiel pour mettre en commun les combats menés et apprendre mutuellement les uns des autres. Portrait.

C’est une deuxième vie qui commence à la tête d’Environnement 93. Après un parcours professionnel dans le milieu de l’informatique, Francis s’engage localement, sur Gagny, pour la protection de l’environnement. Avec Endema 93 (ex-Gagny environnement), il réussit à faire retoquer le Plan Local d’Urbanisme (PLU) en 2009. Il s’agissait de préserver les carrières de Gagny, réservoirs naturels de biodiversité, face à la bétonisation et au goudronnage. « Pour certains, qui dit naturel dit vide, il faut donc ne jamais s’arrêter de clamer que la biodiversité est le fondement même du développement durable » rappelle Francis.

Francis Redon 2

Aujourd’hui Francis Redon épluche toujours les documents d’urbanisme et les dossiers de PLU. En 2016 la commune du Raincy a d’ailleurs demandé à Endema93 de participer à l’élaboration de son PLU. Hors PLU, les actions sur le département sont multiples pour favoriser le dialogue environnemental aussi bien dans le cadre des consultations et enquêtes publiques, des commissions départementales ou régionales, que des mises à niveau sur les thématiques environnementales qui sont autant de requis que de nécessités !

Quelques dossiers monopolisent cependant les énergies tels que l’urbanisation du Parc Georges Valbon, la rénovation de l’usine de transfert des déchets de Romainville, les luttes pour préserver les terres agricoles du Triangle de Gonesse avec les voisins du Val d’Oise, la protection des sites Natura 2000 de Seine-Saint-Denis, le dossier du Fort de Vaujours. Ce dernier projet cristallise les passions face aux impacts avérés des contaminations radioactives léguées par le CEA sur la zone Vaujours-Coubron-Courtry où l’augmentation des pathologies thyroïdiennes et des dérèglements hormonaux n’a jamais été analysée. Pour se faire entendre, le Parc Georges Valbon porté par le Collectif Sauvons La Dhuis, puis relayé par Environnement 93, a réussi à rassembler les moyens permettant de porter devant les tribunaux ce non-sens écologique. Les 333 contributeurs peuvent être fiers de défendre l’environnement par leur action online qui a bel et bien des répercussions sur le lieu où nous vivons. Le mouvement France Nature Environnement est et sera partout où l’environnement a besoin de lui.

▶️ Site d'Envrionnement 93: bit.ly/Environnement93

▶️ Engager la concertation sur le projet du Fort de Vaujours: http://bit.ly/ConcertationFortdeVaujours

Pierre GIAMBELLUCA
FNE Ile-de-France

Go to top
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com