En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies

Contactez-nous
RSS
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter

Natacha Polony : «le zombie festif en son royaume»
Home FIGARO VOX Vox Societe Par Natacha Polony Publié le 16/09/2016 à 19:59

LA CHRONIQUE DE NATACHA POLONY - Le projet de construction en Île-de-France d'un complexe gigantesque de loisir et de commerce, véritable temple à la gloire du consumérisme, parachève le bétonnage de la région.

Connaissez-vous EuropaCity ? Non ? C'est normal. Les élus et les promoteurs tremblent à l'idée que ce projet d'un gigantesque complexe de loisirs et de commerce au nord-est de Paris ne devienne un « nouveau Notre-Dame-des-Landes ». Alors que font-ils? Ils font vivre la démocratie locale pour éviter les procès en illégitimité futurs ? Non. Ils avancent en silence. Ils imposent le projet en espérant atteindre sans heurts le point de non-retour, le moment où l'on se dit qu'après tout, puisque les bulldozers sont déjà là… Cette semaine a été présenté le compte rendu du débat public tenu depuis mars 2015. Enfin, public… le moins possible. Mais il fallait bien concéder cela à quelques associations. Résultat : un modèle d'équilibrisme qui va permettre au projet de se poursuivre après « quelques amendements ».

Et ce constat sublime : « Le projet EuropaCity porte une vision de l'évolution de la société qui n'a pas fait l'unanimité. » Résumons donc. La richesse maraîchère de l'Ile-de-France n'est plus depuis longtemps qu'un folklore d'ouvrages culinaires. Qui se souvient encore des asperges d'Argenteuil ? Pourtant, les terres entourant Paris étaient les plus fertiles. Vergers, maraîchage… Il y avait là de quoi nourrir l'innombrable plèbe urbaine. Mais il n'en reste presque plus rien. Peu à peu, les dernières fermes ont été vendues, les dernières terres agricoles recouvertes de goudron, de supermarchés et de parkings aménagés. Ah, si, il reste quelques champs du côté de Gonesse. Aussi de grands esprits ont-ils décidé de venir à bout de ces résidus des temps anciens. Un génie, dans le groupe Auchan, a imaginé de bâtir là un complexe pharaonique. Hôtels, restaurants, cinémas, centres commerciaux… Allez, soyons fous, on vous met aussi une piste de ski - pardon, un « snowpark » pour « freestylers »

Et puis, est-ce pur cynisme ou bien faut-il y voir le stade ultime de la stupidité progressiste et de son art de transformer le vrai en faux, on ajoutera même une « ferme pédagogique ». On présente le projet à Jean-Paul Huchon, alors président de la région Ile-de-France, qui trouve ça formidable. Manuel Valls, Nicolas Sarkozy, tout le monde est emballé. Les maires aussi. Il faut dire qu'Immochan, la filiale immobilière du groupe Auchan, sait trouver les arguments : 30 millions de visiteurs par an, dont 6 millions de touristes, 12 000 emplois créés. Le nirvana de l'élu local. Avec l'argumentaire directement issu du cerveau de marketeurs drogués à la boursouflure langagière : une «expérience à 360°» avec « show-émotion », « sun-émotion », « Xtrm-émotion » (traduction pour les ploucs et les plus de 25 ans : « émotion extrême »). Bien entendu, le projet est « écoresponsable ». D'ailleurs, le groupe invite les Franciliens à le « coconstruire ». Comme le précise le sociologue payé pour l'occasion, EuropaCity « anticipe des formes possibles de rupture dans nos modes de vivre » (sic). Bienvenue dans le cauchemar orwellien. Toute personne à peu près saine d'esprit serait saisie d'un doute. On prétend donc que 30 millions de personnes, 6 millions de touristes par an, se transformeront en ces « déambulateurs approbatifs » que moquait Philippe Muray, et viendront dépenser l'argent qu'ils n'ont pas (pour ce qui est des Français) et se pâmer devant ce qu'ils auront pu voir à Dubaï ou n'importe où ailleurs. Quintessence du consumérisme festif, Disneyland sans le prétexte de la souris à grandes oreilles.

Les zombies contemporains s'ennuient, ils ont besoin de distraction. Il a fallu attendre la toute fin du débat public pour que soit produite une étude contradictoire mesurant le nombre d'emplois détruits dans l'ensemble des centres commerciaux existant déjà alentours.

Résultat : de 12 000, on passe à 1 200 emplois créés. Au mieux. Peu importe. La région Ile-de-France, désormais présidée par Valérie Pécresse, a rendu en juillet un avis favorable au projet EuropaCity. Pardon, un « feu vert conditionnel ». Traduction : on a compris que tout cela est une aberration environnementale, une promesse de saturation des axes routiers (pas grave, on bétonnera encore pour élargir les routes) et un mensonge pur et simple en matière économique, on a compris mais on le fera quand même. Parce que c'est moderne. Parce qu'on est « tourné vers l'avenir ». Une fois que tous les élus auront validé dans l'indifférence médiatique, on sera tout étonné que des citoyens contestent leur décision.

Remettre en cause la démocratie représentative et ses merveilleux rouages ? Quel populisme ! La révolte des derniers humains qui refusent le destin de zombies consuméristes infantilisés leur semblera violente. Elle n'est pourtant qu'une trace de vie.

Natacha Polony

Infrastructures électriques : une biodiversite paut trouver sa place
23/02/2018

La production d’électricité en Île-de-France couvre 5 % des besoins de la région. C’est dire l’importance du réseau de transport d’électricité, thème qui a fait l’objet de notre visite des infrastructures RTE, le 10 octobre dernier. [ ... ]

Un plan de protection de l’atmosphère très insuffisant !
23/02/2018

La mauvaise qualité de l’air est responsable, selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (avril 2017), de 55 130 décès prématurés par an en France, soit environ 11 000 dans notre  [ ... ]

La lente concrétisation des trams-trains en Ile-de-France
23/02/2018

À l’occasion de l’ouverture de la première phase de la tangentielle nord, désormais nommée Tram 11 Express, nous revenons sur ce projet et les deux autres lignes de tram-train prévues en Île-de-France. Alors que l’on pouvait penser que le [ ... ]

Défendre les bienfaits des espace verts publics en ville
23/02/2018

Après sept mois d’actions du collectif Cœur de plateau, il est apparu nécessaire de se regrouper avec les nombreuses villes franciliennes touchées par ces problématiques. En juillet 2017, la Coordination de préservation des espaces verts et p [ ... ]

La bétonisation s’accélère dans la métropole capitale
23/02/2018

Métropole du Grand Paris, JO 2024, appels à projets urbains de Paris ou de la MGP, voilà de bons prétextes que les élus et l’État saisissent pour accélérer la bétonisation de Paris et de sa région. FNE Ile-de-France revient sur les chanti [ ... ]

Reconquête des fonds de vallées
22/02/2018

Dans le Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse, les fonds de vallées humides retrouvent désormais une valorisation pastorale dans un circuit agricole de proximité.refois utilisées par l’élevage et les productions maraîch [ ... ]

Sites et sols pollués
20/02/2018

HÉRITÉS DU PASSÉ INDUSTRIEL EN SEINE-SAINT-DENISa Seine-Saint-Denis porte les traces profondes d’une mise en exploitation intense et durable, commencée dans la première moitié du XIX e siècle, époque qui n’avait, bien sûr, instauré a [ ... ]

Le site classé de la Feuilleraie menacé
20/02/2018

Petit village de l’Essonne situé dans une des boucles de l’Yerres, aux frontières de la Seine-et-Marne et du Val-de-Marne, Varennes-Jarcy a su jusqu’à présent résister aux dents carnassières de l’urbanisme galopant de la région parisie [ ... ]

Projet logistique à Fouju-Crisenoy
20/02/2018

La ZAC des Bordes va-t-elle devenir la ZAD des Bordes ? Suite à la dernière réunion publique à laquelle FNE Seine-et-Marne participait, cette question se pose tant l’exaspération est grande au sein de la population du hameau des Bordes et de  [ ... ]

Les Jardins de l'Aqueduc
20/02/2018

LE PLUS BEAU MARAÎCHAGE PARTAGÉ PARISIEN   La nature a bien des ressources ! Voici un site qui, entre 1935 et 1980, sert d’entrepôt de maintenance au réseau ferré : hangars, rotonde de triage, ateliers de peinture. On imagine le bruit e [ ... ]

Autres articles

LIAISON n°180

vignette 180

Dernière Edition

Portrait

L'association ANCA,

AMIS NATURALISTES DES COTEAUX D'AVRON,

réhabilite une mare
sur le Plateau d'Avron

video ANCA

 Cliquez sur l'image
pour regarder la vidéo

 

ENQUETES PUBLIQUES

 >> du lundi 5 février au
lundi 12 mars 2018
<<

Ouverture et exploitation
d’une carrière de calcaire
à Brueil-en-Vexin

Contactez l'association
AVL3C Vexin Zone 109

>> du lundi 5 février au
vendredi 9 mars 2018
<<

Aménagement d'une baignade
au Lac Daumesnil (Paris 12e)

Contactez l'association
FNE Paris

L'air en Bulles

couv bd air en bulles

La BD L'air en Bulles destinée aux élèves de CM1, CM2 et collégiens de 6ème, 5ème est en ligne.

Retrouvez également la boite à outils pour les enseignants et animateurs.

Télécharger la BD

Télécharger la boite à outils

Nouveauté

Essonne Nature Environnement
vous présente son nouvel ouvrage
"L'identité de l'Essonne - ses villes et villages"

réalisé avec le concours du Conseil Départemental de l'Essonne

couverture livre ENE

 

LIAISON SPECIAL BRUIT

LIAISON BRUIT 2017 Page 01

Jeux Olympiques - Paris 2024

Les dimensions de l’événement JO Paris 2024 et ses conséquences sur la région Ile-de-France incitent FNE Ile-de-France à s'en préoccuper.

Lire le communiqué de presse FNE/FNE Ile-de-France du 13 août 2017

Lire l'Avis de FNE Ile-de-France sur les JO à Paris

ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX EN ILE-DE-FRANCE

carte cop21Carte interactive

REPONDEZ A L'ENQUETE

j agis pour la qualite de l air DRIEE 1

qualité de l'air

JSN Boot template designed by JoomlaShine.com